Actions à médiation culturelle

LES INVITATIONS

Dans une volonté permanente de travailler avec les acteurs locaux et de dynamiser le territoire, nous lançons quelques mois avant le festival un appel à projets et partenariats, auprès des structures associatives locales. Nous contactons ainsi les associations ayant une démarche culturelle, comme les troupes de théâtre amateur, les ensembles musicaux, groupes de danse, etc.

Selon les désirs de ces structures et leurs projets, nous pouvons convenir de partenariats artistiques, mesures d’accompagnement à la création, ou simplement confier des cartes blanches, inclues dans la programmation du festival.

Lors des premières éditions du festival les troupes de théâtre amateur locales ont proposé un spectacle.


MEMOIRE COURTE

Mémoire courte est une action culturelle menée auprès de lecteurs amateurs, en amont et durant le festival – en partenariat avec la bibliothèque de la ville, ou avec une libraire.

Elle s’articule autour de deux objectifs : faire découvrir les écritures théâtrales contemporaines, et porter à la scène un texte coup de cœur des lecteurs.

En amont du festival, un groupe de lecteurs est réunis. La Cohorte leur propose de découvrir les écritures théâtrales contemporaines à travers une liste d’œuvres qu’elle leur transmettra.

Un comité de lecture s’organise. Un membre de la Cohorte chargé de cette action est en échange constant avec les lecteurs pour pouvoir répondre à leurs interrogations et les accompagner dans leurs expériences de lectures.

A l’issue de ce comité éphémère un texte coup de cœur est choisi.Commence alors la deuxième aventure du projet : mettre en lecture ce texte. La lecture se fera en partenariat avec des lecteurs amateurs et le membre de la Cohorte en charge du comité, metteur en scène de la lecture. Elle ne demande aucune expérience en terme de jeu, et est ouverte au plus grand nombre. Lors du festival, cette lecture sera donnée en public, au même titre que les autres histoires courtes qui composeront la/les journée(s).


LES ATELIERS VOLATILES

La Cohorte propose de travailler auprès de groupes d’enfants & adolescents*, en marge du festival. L’objectif de ces ateliers est d’amener des groupes de jeunes volontaires vers l’initiation à la pratique artistique. C’est dans un désir de transmission que la Cohorte souhaite développer cette démarche.

Le groupe d’enfants est constitué en partenariat avec des structures et associations locales. Un comédien prend en charge le groupe & mène une ou deux journées de stage, en amont du festival, pendant lesquelles le groupe travaille ensemble.

Les contenus de stage seront définis par La Cohorte.

La démarche pédagogique menée par le collectif, vise à créer de vraies journées d’initiation, de réflexion autour du théâtre. Il s’agit de poser simplement aux jeunes gens la question de la prise de parole par le théâtre, dans un respect de chacun, de ses possibilités, de ses peurs & de son désir. Une présentation de travaux sera ainsi organisée et incluse dans la programmation du festival, au même titre que les autres histoires courtes.

En 2014, 2015 et 2016 les enfants ont travaillé sur les pièces Kids de Fabrice Melquiot, Le Songe d’une nuit d’été de William Shakespeare et l’Oeuvre de Pagnol et La Légende du chevalier noir, création originale autour du personnage de Batman.

  • Possibilité de mettre en place ce dispositif auprès d’adultes, dans le cas où aucun groupe amateur ne participerait au festival

L’ACCOMPAGNEMENT DES PUBLICS.
(Projet de médiation culturelle)

Cette nouvelle action culturelle résulte de l’observation des éditions antérieures des festivals. Elle participe à la volonté d’améliorer l’accueil et l’accompagnement du public. Nous souhaitons en effet faciliter l’accès aux formes que nous proposons en créant de nouveaux échanges autour des spectacles proposés.

Pour ce faire, la Cohorte propose plusieurs dispositifs:

  • « Le P’tit déj du Festival »

Le collectif souhaite inviter le public, la presse et tous les partenaires à un « p’tit déj » du Festival, le matin du deuxième jour. Nous ne saurons peut-être pas répondre à toutes les questions, mais il nous semble essentiel d’écouter les réactions et de favoriser un échange en animant le débat entre spectateurs sur leurs ressentis.

  • Une « École du spectateur »

Nous voulons créer un partenariat avec le groupe scolaire du village en organisant un temps centré sur l’appréhension d’un spectacle par des enfants. La Cohorte proposera ainsi de jouer deux spectacles à l’école, suivis d’une rencontre avec les enfants, orientée vers  la question : « Qu’est-ce qu’être spectateur ? ». La représentation pourrait aussi être préparée en amont avec les enfants et en partenariat avec les professeurs.

  • Un programme de « Culture pour tous »

Nous souhaitons étendre notre partenariat avec l’association Emmaüs en leur proposant une action vers leurs bénéficiaires. Notre volonté est de mettre à la disposition d’Emmaüs des places pour le festival en préventes et à un tarif préférentiel, lesquelles seraient ensuite distribuées par leurs soins aux personnes qu’ils accompagnent.

L’ensemble de ces propositions a pour but de concrétiser notre exigence toujours plus aiguisée en matière d’accueil de nos publics.